La délicate orchidée sauvage

La délicate orchidée sauvage

C’est vrai qu’en montagne, on a souvent le nez en l’air, émerveillé par ces sommets que l’on aimerait tant gravir.

Et puis, en baissant la tête, notre regard se porte sur les bas-côtés du sentier, vers toutes ces fleurs et puis vers ces fleurs roses. Ce sont des orchidées sauvages, à la fois délicates, à l’apparence fragile et en même temps, suffisamment robustes pour résister au climat montagnard.

La cascade du Rouget

La cascade du Rouget

Située à Sixt-Fer-à-Cheval en Haute-Savoie, la cascade du Rouget est facilement accessible puisqu’il y a un parking juste devant. Pour ceux d’entre vous qui (comme moi) souhaitent accéder à la cascade à pied, il faudra alors compter 30 minutes. Sans difficulté, la balade est en partie dans les sous-bois.

Les crocus

Les crocus

Le soleil est enfin de retour depuis une semaine. Les beaux jours font du bien au moral et incitent à de belles balades en montagne même si la neige est encore présente en altitude. Là où la neige a enfin commencé à fondre, elle laisse place à un tapis de crocus violets ou blancs à la floraison plutôt courte. Je ne me lasse pas de voir (et de photographier 🙂 ) ces petites fleurs, symbole du printemps en montagne.

Le silence hivernal

Le silence hivernal

Après avoir neigé toute la matinée, l’accalmie est enfin là. Le sol, les arbres sont couverts de neige et le ciel est encore chargé de nuages. C’est l’occasion de marcher dans la poudreuse, de profiter de ce décor éphémère et d’être la première à y laisser mes traces.

Il n’y a aucun bruit mis à part mes pas dans la neige.

On pourrait croire que je suis seule au milieu de ce champ entouré de bois mais un dernier regard vers la forêt et je remarque une forme qui n’était pas là auparavant. Un renard avait repéré ma présence. Méfiant, il restait en lisière de la forêt mais la curiosité le maintenait immobile la tête tournée vers moi.

Il a suffi que je baisse les yeux pendant une seconde pour qu’il disparaisse. Ma séance photo s’est donc terminée sur cette rencontre furtive.

Souvent invisibles, les animaux de la forêt sont bel et bien présents et nous voient bien avant que nous, nous les ayons repérés.