Archives de
Étiquette : chateau

Une de mes photos a été publiée !

Une de mes photos a été publiée !

Il y a des petites choses qui font plaisir à un photographe amateur et voir sa photo publiée dans une brochure en fait partie. Spécialement quand le photographe amateur souhaite devenir professionnel !

Loin du tumulte, Château du Haut-Koenigsbourg, heurtoir
Porte et son heurtoir

C’est ce qui m’est arrivée avec la photo du heurtoir faite au château médiéval du Haut-Koenigsbourg il y a maintenant quelques années. J’ai visité ce château durant des vacances en Alsace. Je me rappelle avoir été attirée par ce heurtoir : les détails, encore et toujours les détails !

D’ailleurs, c’est une des nombreuses photos qui a servi à illustrer l’article que j’avais rédigé sur ce magnifique château. Si la curiosité vous en dit, vous pouvez le lire : c’est par ici.

Alsace Archéologie m’a donc contacté pour illustrer une brochure intitulée « les châteaux en Alsace ». C’est une brochure très instructive et joliment illustrée (et je ne dis pas ça parce que j’en fait partie 😊). Vous pourrez ainsi découvrir l’importance des nombreux châteaux de la région mais aussi leurs emplacements stratégiques, leurs constructions et la vie au château à l’époque médiéval.

Loin du tumulte, photo publiée

Si vous souhaitez découvrir la brochure, voici le lien : https://fr.calameo.com/read/003725038133efa43d5d1

Un grand merci à eux pour avoir publié ma photo.

Et c’est finalement là tout l’intérêt de montrer ses photos. Même s’il n’y a pas d’interaction immédiate, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Un jour où on ne s’y attends pas, peut-être même un jour où on doute de la qualité de ses photos, on reçoit un message et ça repart !

En conclusion, si comme Alsace Archéologie, vous souhaitez publier une de mes photos pour illustrer une brochure ou un site internet, n’hésitez pas à me contacter ! 😉

Le château du Haut-Koenigsbourg en Alsace

Le château du Haut-Koenigsbourg en Alsace

A l’occasion d’une semaine de vacances en Alsace, nous en avons profité pour visiter le château du Haut-Koenigsbourg.

Poussez la lourde porte et découvrez les lieux …

Un peu d’histoire

Le château est érigé au XIIème siècle.

Au fil des siècles et des conflits, plusieurs propriétaires se succèdent jusqu’à ce que le château soit détruit durant la guerre de 30 ans.

Abandonné et envahi par la végétation, ce n’est qu’en 1865 que la ville de Sélestat rachète les ruines mais ne peut pas financièrement envisager la restauration.

En 1871, après l’annexion de l’Alsace à l’Allemagne, Sélestat offre les ruines du château fort à l’empereur Guillaume II en 1899. Ce dernier, passionné par le Moyen-Age souhaite le restaurer. Il confie donc le bâtiment à l’architecte Bodo Ebhardt. Les travaux débutent en 1900 et durent 8 ans.

Les années passent. Ce n’est qu’à la fin de la 1ère guerre mondiale que le château devient propriété de l’Etat Français.

En 1993, le château est classé monument historique. C’est un lieu très touristique. Le site compte en moyenne 500’000 visiteurs par an.

La visite du château

Nous l’avons visité au mois d’octobre et en milieu d’après-midi. Il y avait peu de monde et nous avons pu tranquillement découvrir le château.

La silhouette du Haut-Koenigsbourg permet de se faire une idée précise de l’allure d’un château fort de montagne à la fin du Moyen Âge.

Ses murailles abritent une décoration intérieure d’inspiration médiévale d’une grande richesse, ainsi qu’une collection exceptionnelle d’armes et de meubles, essentiellement des 16e et 17e siècles… (source http://www.haut-koenigsbourg.fr).

Le château a été une source d’inspiration pour les écrivains et les dessinateurs : ci-dessous une grande affiche de la bande dessinée « Blake et Mortimer ».

Le château se dresse sur une colline à 750m d’altitude. De là-haut, la vue est magnifique et il parait que l’on peut même voir les Alpes. Nous avons pu profiter d’une lumière douce, de températures très agréables et des belles couleurs qu’offre l’automne.

Enfin, vous pouvez terminer la visite par le jardin potager.

Les trépieds sont interdits du fait de l’affluence et de l’exiguïté des lieux. C’est principalement la raison pour laquelle, il n’y a que très peu de photos de l’intérieur du château. Les meubles et portes sont assez sombres et les fenêtres étroites.

La visite coûte 9 euros et dure à peu près 2 heures.