En vallée du Giffre

La cascade du Rouget à Sixt-Fer-à-Cheval

La cascade du Rouget est située sur la commune de Sixt-Fer-à-Cheval en Haute-Savoie. Elle a deux ressauts et mesure 80m ce qui lui vaut le surnom de « Reine des Alpes ». Le flux d’eau continu est particulièrement bruyant au printemps et projette des embruns au gré du vent. Une fois l’eau arrivée en bas de la cascade, le torrent reprends son chemin : au début assez doucement avant de repartir vers une course effrénée.

Comment accéder à la cascade ?

2ème ressaut de la cascade du Rouget au printemps

Pour atteindre la cascade du Rouget, il faut s’enfoncer dans la vallée du Giffre jusqu’à Sixt-Fer-à-Cheval. De là, prendre la direction Salvagny. Un panneau indique la direction de la cascade. Comme beaucoup de lieux touristiques, la cascade du Rouget est un site très prisé. Il faut dire que cette cascade est facilement accessible puisqu’il y a un parking juste devant.

Pour ceux d’entre vous qui, comme moi, souhaitent y accéder à pied, comptez 30 minutes. Garez-vous alors sur le premier parking sur votre droite après un pont étroit. Au milieu d’une végétation assez dense, la cascade est bien visible depuis ce parking surtout si le débit est conséquent. Sans difficulté, la balade est en partie dans les sous-bois. La cascade ne sera pas visible. Ce n’est qu’en prenant le dernier virage que vous entendrez puis verrez la chute d’eau.

Quand découvrir la cascade du Rouget ?

La cascade est accessible toute l’année. Durant l’hiver, la route enneigée est fermée à la circulation. En hiver comme en été, le débit est plus faible. Je trouve que la cascade est la plus belle au printemps. La fonte des neiges et les pluies conséquentes en mai, quelques fois en juin, permettent d’avoir un débit conséquent.

Au printemps, comme le montre la photo ci-dessous, la neige a enfin fondu et laisse apparaître une végétation qui a gardé les stigmates de l’hiver. A noter une belle association de couleurs entre la roche assez sombre et la végétation aux tons jaunes-marron persistants.

La cascade du Rouget au printemps à Sixt-Fer-à-Cheval, en vallée du Giffre
Un début d'été pluvieux à la cascade du Rouget, Sixt-Fer-à-Cheval

Comme je l’ai dit précédemment, la cascade est un lieu très prisé et du coup très photographié. De nombreuses possibilités s’offrent aux photographes que ce soit en couleur ou en noir et blanc.

On peut photographier la cascade dans son intégralité ou en se focalisant uniquement sur un ressaut.

Enfin, comme passer à côté d’un joli filé. La pose longue lisse le mouvement de l’eau. De plus, elle donne un résultat vaporeux que je trouve visuellement esthétique. Ou alors, on peut figer la chute de l’eau. Le résultat révèle alors la force et l’intensité de la cascade. Ces deux photos en noir et blanc prises le même jour donnent un résultat totalement différent.

Et vous, vous connaissez la cascade du Rouget ?


Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.