En vallée du Giffre

Le lac des Vernays à Taninges par le sentier Art et Nature

Le lac des Vernays situé à Taninges est accessible en traversant le parc de la Chartreuse de Mélan. Vous marcherez alors sur une petite route qui deviendra vite un sentier forestier. Le sentier « Art et Nature » commence là. Vous remonterez le Giffre au débit plus ou moins fort selon la saison. Il faut compter une trentaine de minutes pour atteindre le lac. A l’écart de la route, c’est un lieu paisible parfait pour les sportifs, les vététistes ou tout simplement les balades en famille. Une fois arrivé au lac, vous pouvez soit faire le tour, soit vous en éloigner et partir en direction du lac Bleu à Morillon.

Au bord du lac des Vernays

Au bord du lac des Vernays, avec vue sur le Marcelly
Le lac des Vernays au début du printemps

Je suis allée marcher au bord du lac par un début de journée bien ensoleillée qui sentait bon le printemps. Le sentier était désert mis à part quelques promeneurs avec leurs chiens.

Durant cette balade au bord du lac, je n’ai pas pu passer à côté de ce ponton sans y voir un premier plan pour une photo avec vue sur le Marcelly. L’absence de vent a favorisé le reflet parfait des montagnes environnantes. C’est aussi l’occasion de remarquer cette eau transparente à la couleur bleu-verte.

J’aime bien cette végétation jaune et séchée que je rencontre généralement en fin de l’été. Sauf que là, le printemps arrive. Les restes de neige au sommet du Marcelly et l’arrivée des bourgeons en attestent 🙂 .

Pssst … vous avez déjà visité la boutique en ligne ?

Quelques œuvres sur le chemin du lac de Taninges

Le sentier, qui conduit au lac des Vernays à Taninges, est dans la continuité de la Chartreuse de Mélan ; le fil conducteur entre ces deux lieux étant l’art. Le parc de la Chartreuse de Mélan met en avant des œuvres contemporaines. Les œuvres, sur le sentier que vous emprunterez pour aller jusqu’au lac des Vernays, sont plutôt orientées nature.

J’aime beaucoup cette œuvre land art réalisé avec du bambou. Elle se confond si bien avec l’environnement qu’on peut passer à proximité sans forcément la voir d’emblée.

Le Megastriops orientalis selon l’artiste entomologiste Matthieu Rapp : « L’imagination est sans limites et c’est en observant la nature que Matthieu Rapp nourrit la sienne. Le monde microscopique des invertébrés recèle une infinie variété de textures, de formes et de couleurs. C’est cette beauté plastique qui l’a poussé à étudier les anthropodes. » (source sentier Art et Nature)

Voilà ce que je pouvais dire aujourd’hui sur ma balade au lac des Vernays. N’hésitez pas à venir sur ce joli sentier, vous découvrirez d’autres œuvres et ce sera l’occasion d’une belle balade dans la vallée du Giffre.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.