Prendre le temps, observer la nature loin du tumulte

Prendre le temps. Prendre le temps d’observer la nature. C’est de cette manière que l’on se rend compte, au fil des saisons, de la diversité des sujets susceptibles d’être photographiés. Que ce soit des végétaux ou des champignons, c’est sans fin.

A travers ce portfolio, j’ai choisi de mettre en évidence différents sujets inspirants comme les champignons, les fleurs et autres végétaux. Commençons par les champignons.

Prendre le temps de photographier les champignons

Dès la fin de l’été et jusqu’en automne, j’aime bien aller en forêt à la recherche de champignons à photographier. Je suis toujours à la recherche de nouvelles espèces ainsi que de nouveaux angles de vue. J’ai débuté la photographie des champignons il y a quelques années avec des photos plutôt standards. Aujourd’hui, j’aime rechercher ces petits détails qui font la spécificité de chaque espèce.

L’amanite tue-mouches, l’élément déclencheur

Photographie artistique d'une amanite tue-mouches : magnifique champignon d'automne

L’amanite tue-mouches reste mon champignon préféré loin devant tous les autres. Sa couleur rouge, ses verrues blanches en font un champignon qui attire l’œil. C’est avec l’amanite que j’ai commencé à réfléchir à une photographie moins classique et à m’orienter vers quelque chose de plus artistique voire plus sombre.

Un travail plus artistique des champignons

J’ai donc continué à sublimer les champignons en créant un environnement sombre autour de chaque espèce notamment avec les tramètes et le champignon corail : assombrir l’environnement pour mieux faire ressortir le champignon. En me plaçant au-dessus des tramètes (photo de gauche), je mets en avant la superposition et le dégradé de couleurs. Avec le champignon corail orange, j’ai l’impression de voir sortir de terre une main avec de longs doigts fins.

Photographiée de très près, la texture « laineuse » de ce bolet pomme de pin est mise en avant.

Les fleurs et divers végétaux

Dans ce domaine, le sujet est vaste. Il y a les fleurs du jardin, les fleurs sauvages, celles qui sont à peine ouvertes, les fleurs séchées et pour finir, celles en fin de vie. J’aime bien ce type de sujet : c’est l’occasion de prendre le temps de tourner autour du sujet pour choisir la plus belle fleur, la meilleure composition. La météo est aussi à prendre en compte : pas trop lumineux, après la pluie, en début ou en fin de journée.

Le printemps est la période idéale : la nature se réveille et l’hiver est enfin derrière nous. Ça marche avec les fleurs mais aussi avec toutes ces jeunes feuilles qui poussent sur des arbustes. Durant l’été, les projets commencés au printemps se prolongent. Je pense notamment à cette feuille de fougères photographiée par une fin de journée estivale.